English

Fact Sheets: EU Unauthorized Immigration

Voici les conclusions relatives aux immigrants non autorisés en France. Ces informations sont tirées d’un rapport publié par Pew Research Center sur les immigrants non autorisés en Europe.

Le nombre d’immigrants non autorisés vivant en France en 2017 est estimé entre 300 000 et 400 000, une légère augmentation par rapport aux chiffres de 2014 qui se situaient entre 200 000 et 300 000, selon de nouvelles estimations réalisées par Pew Research Center sur la base des dernières données disponibles. L’estimation pour 2017 inclut 38 000 demandeurs d’asile qui attendaient une décision sur leur statut à la fin de l’année 2017.

Le nombre d’immigrants non autorisés vivant en France représentait environ 10 % des résidents non ressortissants des 32 pays de l’Union européenne et de l’Association européenne de libre-échange (AELE). Les immigrants non autorisés représentaient toutefois moins de 1 % de la population totale du pays en 2017.

En 2017, la France accueillait la quatrième plus importante population d’immigrants non autorisés des pays de l’UE-AELE. Selon les estimations, les immigrants non autorisés étaient plus nombreux en Italie (entre 500 000 et 700 000), au Royaume-Uni (entre 800 000 et 1,2 million) et en Allemagne (entre 1 et 1,2 million) à la fin de l’année 2017. Une explication possible du chiffre plus faible en France que dans d’autres pays est l’existence d’un parcours d’obtention d’un statut légal pour les personnes qui vivent sans autorisation dans le pays depuis plusieurs années et remplissent certains critères.

Selon les estimations, le nombre d’immigrants non autorisés vivant en France en 2017 représentait moins de dix pour cent du nombre total d’immigrants non autorisés présents dans les pays membres de l’UE-AELE. En 2017, la population d’immigrants non autorisés vivant dans les pays de l’UE-AELE était estimée entre 3,9 et 4,8 millions.

Les immigrants non autorisés sont des ressortissants de pays hors de l’UE-AELE qui vivent en France sans permis de séjour. Ils sont entrés en France sans autorisation ou leur visa a expiré. Les demandeurs d’asile en attente d’une décision sur leur statut sont inclus dans les estimations de la population d’immigrants non autorisés. Leur statut futur est incertain car les taux de refus sont élevés.

Les estimations de la population d’immigrants non autorisés en France réalisées par Pew Research Center utilisent la méthode « résiduelle », une manière indirecte d’estimer la taille de cette population. Il s’agit de la même méthode que celle utilisée par Pew Research Center aux États-Unis pour estimer la taille de la population d’immigrants non autorisés. L’estimation réalisée par Pew Research Center pour la France est similaire à celle citée par des responsables gouvernementaux ainsi que plusieurs démographes français. Elle est également cohérente avec le nombre de personnes bénéficiant d’une aide médicale de l’État à laquelle les immigrants non autorisés ont accès (environ 300 000 en 2017).

Pour plus d’informations sur la population d’immigrants non autorisés en France et dans les autres pays de l’UE-AELE, consultez le rapport intégral en anglais de Pew Research Center.

Traduction française d’un texte rédigé en anglais.